Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile.(MARC 1,14-20).


Bien chers frères et sœurs,

L’évangile de ce troisième Dimanche du temps ordinaire B nous appelle à la conversion et à suivre Jésus. Cette marche à la suite du Christ implique un abandon à tout ce qui nous encombre et de se mettre totalement à la disposition de Dieu.

Frères et Sœurs,

Pendant le temps de Noël, nous avons célébré la venue du Messie annoncé par les prophètes. Jean-Baptiste a annoncé sa venue en invitant le peuple à la conversion. Après avoir vécu ce beau moment de Noël, en ce temps liturgique dit « ordinaire », l’Église nous aide à cheminer désormais avec celui qui vient de nous rejoindre dans notre humanité : Jésus !

Avec lui, les choses changent. C’est lui qui se met en route pour rejoindre l’homme dans son lieu de vie et de sa réalisation. Dans son message, Jean-Baptiste avait appelé les foules qui venaient à lui à la conversion. Il en de même pour Jésus dans l’évangile de ce Dimanche. Il convient de le préciser : avec Jean-Baptiste, c’est le peuple qui venait là où il baptisait. Avec Jésus, c’est lui qui prend l’initiative. Comme on le voit dans la Bonne nouvelle de ce jour, c’est Jésus qui se  déplace pour la Galilée. Il va rejoindre les hommes dans leurs lieux de vie. En outre, Jean-Baptiste, lui, invitait les foules à un changement moral pour accueillir le Messie qui vient  Par contre, Jésus, lui, appelle à la conversion de cœur et à l’accueil de l’amour  gratuit de Dieu. Et cet amour gratuit de Dieu s’offre à tout homme sans exception aucune. Dans cet évangile, Jésus veut associer  les hommes dans son œuvre du Salut. En prenant la direction de Galilée, Jésus nous montre que Dieu veut renouer des liens d’amitié avec tous ceux qui sont sur son chemin et les faire revenir à lui. Raison pour laquelle, dès le début de son action publique, il commence par dire : « les temps sont accomplis.. » cela ne veut rien d’autre dire que le moment est venu où Dieu rejoint l’homme pour le diviniser. C’est le temps de Dieu où l’amour domine sur la haine, nos  péchés et nos révoltes. C’est le temps de Dieu qui consiste à inviter l’homme à l’amour et non à des divisions. Et pour y parvenir, l’homme est appelé à la conversion : « convertissez-vous et croyez à l’évangile. »

En effet, cette conversion n’est rien d’autre que se laisser séduire par le Christ. Dans cet évangile, Jésus va  à la rencontre de ses premiers disciples et ceux-ci se laissent séduire. Et celui qui est séduit, s’ouvre à l’amour total et se laisse façonner par cet amour. Simon et André, son frère qui, pendant qu’ils étaient en train de travailler (des pêcheurs) : dans les bruits et murmures des eaux, ils ont pu entendre l’appel de Dieu. Aussitôt, ils  se sont mis à sa suite.  Jacques et Jean, ces deux frères, avec leur père Zébedée et leurs ouvriers étaient en plein travail…C’est là où Dieu les rejoint et les appelle à lui. Laissant tout avantage matériel, ils se sont mis à l’école de Jésus.

Au fait, celui qui se met à l’école de Jésus est appelé à une vie nouvelle.  Simon et André deviennent des pêcheurs d’hommes. C’est cela la conversion dont nous parle Jésus. Car dans son école, on est formé à l’amour et à offrir ce même amour au monde. N’est pas là finalement le règne de Dieu ?  Le règne où le pardon efface la colère ; le règne où la guerre passe le bâton de commandement à la paix et à l’entente ; le règne  où l’on accueille l’autre sans tenir compte de son origine ni de sa langue. Bref, un règne où la vie crie victoire sur toute forme des morts.

Frères et sœurs,

Dans le bruit de notre Monde ou dans les murmures de nos préoccupations, sommes-nous prêts à entendre l’appel que Dieu nous lance ? Prions avec confiance pour que  nous qui sommes tous appelés par Jésus, de par notre Baptême arrivions à faire venir son règne sur la terre. Invoquons la présence de Dieu, en cette semaine des prières pour l’unité des chrétiens dans nos familles, communautés et dans notre Monde pour que s’éloignent nos querelles et divisions.

Amen !

Père Charles Mbu Satela.

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.