Veillez pour être prêts (Mt 24, 37-44)


Une nouvelle année liturgique commence …

En cette année, nous nous glisserons dans la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ transmise par saint Matthieu.

Ce dimanche 1er décembre, entrons dans ce temps de l’Avent, qui signifie « Avènement », à la rencontre de Jésus : Lui qui nous attire à Lui.

Laissons-nous attirer car Il vient nous ouvrir, un peu plus, à une vie d’intensité d’amour, de paix, de vie, de joie avec Dieu, son Père.

Sa Parole s’offre à notre liberté pour rencontrer notre intimité la plus profonde.

L’« Avènement » de Jésus, nous invite à nous laisser encore surprendre.

Que peut-Il bien encore nous faire découvrir que nous ne connaissons pas ?

Que peut-Il bien encore nous révéler sur Lui ?

Dimanche dernier, nous avons célébré, le Christ Roi de l’Univers.

De quelle royauté s’agit-il ?

Et quelle conception avons-nous de la royauté ?

Un coin du voile se lèvera à Noël lorsque nous ferons mémoire de sa naissance dans une mangeoire.

La grandeur de Dieu se manifeste dans la fragilité de l’Enfant de la crèche !

Grandeur de l’Amour qui ne s’impose pas mais qui se laisse contempler, admirer, adorer par les bergers, les mages. Nous nous rejoignons à eux lorsque notre amour pour Lui monte du plus intime de nous-mêmes.

Pour se préparer à cette contemplation de Dieu qui se fait humain, Matthieu attire notre attention. Il nous invite à veiller : soyons et demeurons attentifs aux signes de Dieu dans notre quotidien :

  • Il y a ces bonnes habitudes qui nous sont coutumières : l’échange d’un sourire, une poignée de main, une parole d’espérance, le souvenir d’un moment agréable, le rire d’un enfant, …

Qu’elles soient l’occasion de remercier le Seigneur, de le louer, de Lui rendre grâce, de se tourner vers lui dans la confiance, dans la joie.

  • Il y a aussi ces moments de monotonie, de désolation, de tristesse, de repli sur soi, d’inquiétude, de peur, d’angoisse, de ‘non-pardon’, qui nous emprisonnent, nous enferment, nous replient sur nous-mêmes.

Qu’ils soient autant d’occasions de nous tourner vers le Seigneur, en toute confiance, Lui qui prend soin de nous, qui veille sur nous dans ces moments plus difficiles à vivre ; Lui qui est « venu chercher et sauver celles et ceux qui étaient perdu/es. » Luc 19, 10

Veillons ensemble, car Il veille sur chacun de nous.

Demeurons ensemble auprès de Lui,

car Il l’a promis : « Je suis avec vous pour toujours jusqu’à la fin du monde ». Mt. 28, 20

Dans la joie d’adorer ensemble le Seigneur Jésus,

Jean-Paul

Print Friendly, PDF & Email

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.