Parole de Dieu … mots d’Hommes … visages d’Hommes


Parole de Dieu….

… mots d’Hommes

Dimanche 2 octobre 2016
27e dimanche ordinaire C (Lc 17, 5-10)

Les apôtres dirent au Seigneur : « Augmente en nous la foi ! »

Comme si la Foi pouvait s’accommoder d’un peu, plus ou moins, beaucoup…

La Foi n’est-elle pas d’abord initiative de Dieu, sa confiance gratuite et illimitée en tout Homme, son Alliance si souvent trahie par l’Homme mais sans cesse confirmée par Dieu ?

Dieu ne semble connaître que le moment présent : Suis-je disposé à accueillir maintenant cette Alliance avec Dieu et à lui faire confiance en retour ? Quelle qu’ait été ma réponse hier, quelle que sera ma réponse demain, maintenant est-ce oui ou est-ce non, il n’y a pas de degré intermédiaire ! Hélas, peut-être pour nous les Hommes d’aujourd’hui (qui ressemblons tellement aux apôtres d’il y a 2000 ans), la Foi apparaît encore comme un patrimoine à conserver, voire, un capital à faire fructifier… Seigneur, augmente en nous ce capital…

 

En Jésus, Dieu s’est infiniment rapproché des Hommes, il vient partager notre condition de vie, il vient nous rejoindre dans nos mots. Il ne dit pas « vous n’avez rien compris ! la Foi c’est oui ou c’est non ! ». Il vient à notre rencontre, à partir de notre logique, il nous invite à investir notre Foi dans le Royaume à construire…

‘Le Seigneur répondit : « Si vous aviez de la foi, gros comme une graine de moutarde, vous auriez dit à l’arbre que voici : ‘Déracine-toi et va te planter dans la mer’, et il vous aurait obéi. »

Souvenons-nous donc de la parabole de la graine de moutarde où Jésus enseignait : « A quoi le règne de Dieu est-il comparable, à quoi vais-je le comparer ? Il est comparable à une graine de moutarde qu’un homme à prise et jetée dans son jardin. Elle a poussé, elle est devenue un arbre et les oiseaux du ciel ont fait leur nid dans ses branches. » (Lc 13, 18-19).

 

Ainsi donc, notre oui à l’amour reçu de Dieu ne serait-il pas cette petite graine de moutarde qu’il suffit d’accueillir pour que le Royaume de Dieu puisse advenir sous la forme d’un grand arbre accueillant à toute nichée… Mais Jésus nous invite à un pas de plus : cet arbre, il faut le déraciner de ‘nos’ jardins d’Eden pour l’enraciner dans la réalité quotidienne, dans cette mer, symbole de toutes les fragilités humaines !

Parole de Dieu….

… visages d’Hommes

Dimanche 2 octobre 2016
Fête patronale des Sts Anges Gardiens

 

‘Mon ange marchera devant toi’ (Ex 23,23)

 

‘Le malheur ne pourra te toucher,
ni le danger, approcher ta demeure :
il donne mission à ses anges
de te garder sur tous tes chemins’
Ils te porteront sur leurs mains
pour que ton pied ne heurte les pierres
(Ps 90,10-11)

 ‘Celui qui accueille un enfant .. en mon nom,
il m’accueille, moi (Mt 18, 10)

 

C’est encore à travers nos fragilités, que Dieu se révèle ; il nous précède en chemin.

A travers le visage d’un enfant, les rides d’un vieillard, la fragilité d’un malade ou d’un blessé, il nous est donné de rencontrer Jésus, de découvrir le sourire de Dieu.

Jean O.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.