Joseph Cardijn


PhotoCardijn

Allons de l’avant

Pour des millions de jeunes gens dans le monde, il a été le révélateur d’une vision qui ouvrit une voie vers une nouvelle classe ouvrière. Issu d’une jeunesse chrétienne révolutionnaire, sortant de la misère et de l’infériorité, il s’arracha à la désolation, à l’ignorance et au désordre pour marcher vers un avenir meilleur. « Les jeunes travailleurs et travailleuses ne sont ni des esclaves, ni des bêtes de somme, ni des machines, mais des êtres libres, enfants de Dieu avec une destinée éternelle dans un bonheur temporel ».
Sensible à la détresse des humbles, il était cependant profondément pénétré des hautes valeurs que lui dictait sa foi : la fierté humaine, l’amour du prochain, la tolérance, la solidarité. Ces valeurs permettent ainsi aux hommes d’une autre croyance de témoigner du respect et de la sympathie pour un travailleur social de la trempe de Cardijn, car malgré les conceptions philosophiques différentes, tant de points communs nous conduisent tous vers une société meilleure.
A son intronisation comme évêque et son élévation, en 1965, à la dignité de Cardinal, un frémissement de joie parcourut les hommes de tous les milieux et de toutes les opinions.
Le pauvre gosse de Hal qui jura à son père mourant de consacrer sa vie à la cause des travailleurs, le petit vicaire de Laeken (1912), le résistant prisonnier (1914-1918), le pionnier infatigable, orateur et organisateur irrésistible, qui mobilisa des millions de garçons et de filles pour la réalisation d’un grand idéal, reçut ainsi la plus haute consécration ecclésiastique ; nous avions un cardinal de chez nous, un cardinal des ouvriers ou mieux encore ; un ouvrier qui devint Cardinal. Comme marque extérieure de sa dignité, il obtint le titulariat de la plus pauvre église paroissiale de Rome, Piétrala.
Nul autre belge n’a su donner plus d’éclat à la renommée de son pays. En tant que citoyen de nationalité belge, ce prêtre flamand demeure le compatriote le plus célèbre et le plus génial de notre époque.
Le plus bel hommage que nous pouvons rendre au cardinal Cardijn sera de poursuivre ce que lui-même réaliserait s’il revenait sur terre. Lors d’innombrables réunions et au hasard des conversations, il prononçait souvent: « Allons de l’avant ». Citation que ne renierait certainement pas notre pape François lui qui nous encourage tant à aller de l’avant : «N’ayez pas peur ! Allez de l’avant ! Il faut semer l’Evangile et Dieu fera grandir ces semences. La récolte, quelqu’un d’autre s’en chargera, un autre prêtre, un autre laïc. »,
La consécration, par le Concile du Vatican, de sa doctrine, et de son action, nous donne la mesure de son œuvre immortelle de prophète et de pionnier.

Témoignages

Trésorier de la JOC Internationale de 1965-69, Jo Weber témoigne de son expérience du travail avec le Cardinal Joseph Cardijn. Ici Jo raconte l’origine de la phrase célèbre de Cardijn que « chaque jeune travailleur, chaque jeune travailleuse vaut plus que tout l’or du monde ».

Joseph Cardijn en 1957 parle des pionniers de l’union

at the home of jozef cardijn

Photo(s)

Statue de Joseph Cardijn prise par Claude Miller à Hall

Photo de la statue de Joseph Cardijn prise par Claude Miller à Halle

 

1928-Laeken-JOCF02 - La Semaine d Averboede 10 juin 1928

groupe jociste à Laeken à Pâques 1928.

 

Sites à visiter pour découvrir Joseph Cardijn

http://www.josephcardijn.fr/

Ce site héberge des documents et du matériel originaux relatifs à la vie et l’œuvre du cardinal Joseph Cardijn

http://www.cardijncommunity.org/

Print Friendly, PDF & Email