Liturgie du jour


    • Première lecture : « Nous sommes les témoins de tout cela, avec l’Esprit Saint » (Ac 5, 27-33)

      Lecture du livre des Actes des Apôtres

      En ces jours-là,
      le commandant du Temple et son escorte,
      ayant amené les Apôtres, les présentèrent au Conseil suprême,
      et le grand prêtre les interrogea :
      « Nous vous avions formellement interdit
      d’enseigner au nom de celui-là,
      et voilà que vous remplissez Jérusalem de votre enseignement.
      Vous voulez donc faire retomber sur nous
      le sang de cet homme ! »
      En réponse, Pierre et les Apôtres déclarèrent :
      « Il faut obéir à Dieu
      plutôt qu’aux hommes.
      Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus,
      que vous aviez exécuté en le suspendant au bois du supplice.
      C’est lui que Dieu, par sa main droite, a élevé,
      en faisant de lui le Prince et le Sauveur,
      pour accorder à Israël la conversion
      et le pardon des péchés.
      Quant à nous, nous sommes les témoins de tout cela,
      avec l’Esprit Saint,
      que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent. »
      Ceux qui les avaient entendus étaient exaspérés
      et projetaient de les supprimer.


      – Parole du Seigneur.

    • Psaume (33 (34), 2.9, 17-18, 19-20)

      Refrain psalmique : (33, 7a)

      Un pauvre crie ;
      le Seigneur entend.
      ou : Alléluia !

      Je bénirai le Seigneur en tout temps,
      sa louange sans cesse à mes lèvres.
      Goûtez et voyez : le Seigneur est bon !
      Heureux qui trouve en lui son refuge !

       

      Le Seigneur affronte les méchants
      pour effacer de la terre leur mémoire.
      Le Seigneur entend ceux qui l’appellent :
      de toutes leurs angoisses, il les délivre.

       

      Il est proche du cœur brisé,
      il sauve l’esprit abattu.
      Malheur sur malheur pour le juste,
      mais le Seigneur chaque fois le délivre.

    • Évangile : « Le Père aime le Fils et il a tout remis dans sa main » (Jn 3, 31-36)

      Acclamation : (Jn 20, 29)

      Alléluia. Alléluia.
      Thomas, parce que tu m’as vu tu crois,
      dit le Seigneur.
      Heureux ceux qui croient sans avoir vu.
      Alléluia.

      Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

      « Celui qui vient d’en haut est au-dessus de tous.
      Celui qui est de la terre est terrestre,
      et il parle de façon terrestre.
      Celui qui vient du ciel est au-dessus de tous,
      il témoigne de ce qu’il a vu et entendu,
      et personne ne reçoit son témoignage.
      Mais celui qui reçoit son témoignage
      certifie par là que Dieu est vrai.
      En effet, celui que Dieu a envoyé
      dit les paroles de Dieu,
      car Dieu lui donne l’Esprit sans mesure.
      Le Père aime le Fils
      et il a tout remis dans sa main.
      Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ;
      celui qui refuse de croire le Fils ne verra pas la vie,
      mais la colère de Dieu demeure sur lui. »


      – Acclamons la Parole de Dieu.


    • Bienheureux Amédée IX - Duc de Savoie (✝ 1472)

      Duc de Savoie, il est né à Thonon-les-Bains. A dix-sept ans, il épousa la sœur du roi Louis XII. Ils eurent sept enfants et formèrent un ménage heureux. Atteint d'épilepsie, il accepta cette maladie comme une participation à la souffrance du Christ. Il fut grandement assisté par sa femme dans l'exercice du pouvoir. Il fut obligé d'abdiquer en sa faveur. Fréquent pèlerin du Saint Suaire qui se trouvait alors à Chambéry, il laissa surtout le souvenir d'une grande charité envers les pauvres. "Amédée de Savoie met les pauvres à l'honneur et les riches au rencart", disait le duc de Milan, François Sforza. Il fut béatifié en 1677. Il est fêté en Savoie le 27 avril. Béatifié en 1677 suite à une demande faite par saint François de Sales en 1612.Illustration: tableau du XVIIe siècle attribué à Jean Baize - musée de Chambéry (Joconde, portail des collections des musées de France)Des paroisses sont sous son patronage dont la paroisse de La Trinité 06340 - diocèse de Nice Le 30 mars au martyrologe romain: À Verceil dans le Piémont, en 1472, le bienheureux Amédée IX, duc de Savoie, qui fut plus porté à la dévotion qu’à la gestion des affaires publiques et favorisa, par son action et son zèle continu, la cause des pauvres, des veuves et des orphelins.
    • Sainte Zita - Servante à Lucques (✝ 1278)

      Une petite vendeuse de légumes qui s'en allait au marché de Lucques pour ses parents. A douze ans, elle fut placée dans une famille comme servante, et ne la quitta plus. Pour ne pas déranger son service, elle se levait plus tôt afin d'aller entendre la sainte messe, jeûnait pour donner aux pauvres une part de sa nourriture, supportait avec patience et sourire les jalousies des autres domestiques qui parfois même la dénonçaient avec calomnie. Sa sainteté fut reconnue après sa mort tant étaient grandes les faveurs que le petit peuple obtenait en lui demandant son intercession.À Lucques en Toscane, sainte Zita, vierge. Née de parents pauvres, dès l’âge de douze ans elle vendit des fruits dans les rues et à dix-huit ans elle entra comme domestique dans la riche famille des Fatinelli et demeura à leur service avec une patience admirable jusqu’à sa mort.

 

    • semaine

      2ème Semaine du Temps Pascal
Print Friendly